L’objectif du diagnostic électricité est d’identifier les anomalies de l’installation susceptibles de constituer un risque pour les occupants d’un logement.

 

Il peut s’agir de défauts concernant les conducteurs et accessoires, le tableau général, la mise à la terre, la protection contre les surintensités, etc.

Le diagnostiqueur doit aussi s’assurer que les règles élémentaires de sécurité sont respectées dans les pièces comportant des points d’eau afin d’éviter tout risque de contact et d’électrocution. Le diagnostic électricité est appelé État de l’installation intérieure d’électricité. Seul un professionnel en possession d’une certification spécifique est habilité à diagnostiquer une installation électrique.

Le diagnostic électricité est obligatoire pour la mise en vente ou la mise en location d’un logement dont l’installation date de plus de quinze ans. Sa validité est de six ans pour les locations contre trois ans seulement pour les ventes. Il devra alors être joint au dossier de diagnostic technique (DDT) qui est remis aux acquéreurs ou aux locataires.

Le diagnostic électricité n’entraine que très rarement une obligation de travaux sauf en cas de danger grave imminent.