S’ils ne sont plus utilisés depuis une vingtaine d’années, l’amiante et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) ont été employés pendant plusieurs décennies pour fabriquer les enrobés bitumineux que l’on retrouve sur les routes.

Ces produits étant hautement cancérigènes, il est indispensable, avant toute intervention sur la voirie, de réaliser un contrôle des enrobés bitumineux. Il s’agit d’établir si de l’amiante et des HAP sont présents, d’évaluer les risques lors des interventions et de préparer la sécurisation du chantier et la gestion des déchets.

La mission du contrôleur certifié est donc de localiser la présence de ces produits dangereux et d’en déterminer la concentration afin que les donneurs d’ordre et les responsables de la sécurité du futur chantier puissent prendre les dispositions nécessaires afin de protéger la santé des ouvriers, mais aussi d’éviter toute pollution environnementale.